L’Inde s’affirme comme l’une des nations centrales du jeu d’échecs, en particulier depuis l’accession au titre de champion du Monde par Viswanathan Anand en 2000. Alors qu’Anand, détrôné par Magnus Carlsen, est toujours actif au plus haut niveau, la relève est déjà bien assurée pour ce nouveau géant de l’échiquier mondial. Nous sommes heureux d’accueillir, lors du Top 12, les étoiles montantes du jeu d’échecs, qui participent du rayonnement mondial de la ligue 1 des échecs, faisant de Brest la capitale non seulement des échecs français, mais plus largement des échecs mondiaux.

Voici une présentation des prodiges que nous avons la chance de voir jouer pendant ces 11 jours, parmi lesquels figurent les plus jeunes grands maître internationaux de l’histoire des échecs. Vous pouvez venir à leur rencontre du 18 au 28 mai à la halle des sports de l’université, 4 rue du Bouguen :

Murali Karthikeyan

Murali Karthikeyan (2596, Cannes) : né en 1999, il a remporté le championnat indien en 2015 et 2016. Actuellement 20e joueur mondial chez les juniors, il décroche le titre de champion du Monde U12 et U16, et gagne les Olympiades des moins de 16 ans en 2013 et 2014. Murali Karthikeyan n’est plus seulement un jeune espoir, car il a intégré l’équipe nationale indienne lors de l’Olympiade en 2016, et lors du championnat du Monde par équipes en 2017, permettant à l’Inde de terminer à la 4e place.

Rameshbabu Praggnanandhaa

Rameshbabu Praggnanandhaa (2536, Cannes) : attention, prodige ! Né en 2005, Rameshbabu devient en 2016 le plus jeune maître international de l’histoire, à seulement 10 ans. Puis, en 2018, il décroche le titre de grand maître international à 12 ans : seul le Russe Sergueï Kariakine a fait mieux. Son palmarès est déjà bien étoffé, puisqu’il a remporté le championnat du Monde U8 en 2013, puis U12 en 2015.

Dommaraju Gukesh

Dommaraju Gukesh (2533, Cannes) : âgé de seulement 12 ans et déjà grand maître international, il est déjà classé 40e jeune joueur mondial, devançant de nombreux joueurs pourtant plus âgés que lui. Preuve de son talent, il assure le match nul lors de la première ronde du Top 12 face à Loek Van Wely, l’expérimenté champion néerlandais et ancien candidat au titre mondial.

Ces trois jeunes talents jouent pour l’équipe de Cannes, qui a fait le choix de miser sur la jeunesse pour cette édition du Top 12 d’échecs. Un pari gagnant ?

Nihal Sarin

Nihal Sarin (2598, Mulhouse) : champion du Monde U10 en 2014, Nihal Sarin occupe la 18e place au classement mondial des jeunes. Malgré sa jeunesse, il rivalise déjà avec les meilleurs, en témoigne sa 11e place au championnat du Monde de blitz en 2018, remporté par Magnus Carlsen.

Pentala Harikrishna

Rappelons la présence de l’Indien Pentala Harikrishna, pour l’équipe d’Asnières. Âgé de 33 ans, il occupe actuellement la 25e place au classement mondial et évolue au plus haut niveau. Cette importante délégation indienne, dans laquelle se trouve sans doute l’élite de demain, est pour nous un honneur, qui prouve l’attractivité du championnat d’échecs français par équipes et son rayonnement mondial.

Enfin, nous souhaitons remercier ChessBase India, qui par sa couverture du Top 12, fait voyager notre championnat jusqu’en Inde !

Catégories : Actualité